Chapitre 8. Modifier les données


Pour l’instant, nous avons seulement discuté des performances des requêtes d’extraction mais le SQL ne porte pas uniquement sur l’extraction de données. Il supporte aussi la manipulation de données. Les commandes respectives, insert, delete et update, forment le langage de manipulation des données (DML), qui est une section du standard SQL. Les performances de ces commandes sont généralement mauvaises à cause des index.

Un index est de la redondance pure. Il contient seulement des données qui sont aussi stockées dans la table. Lors des opérations d’écriture, la base de données doit conserver une cohérence dans cette redondance. Plus exactement, les commandes insert, delete et update n’affectent pas que la table mais aussi les index qui détiennent une copie des données concernées.

Trouvé une erreur?