par Guillaume Lelarge.

Modifier les données


Pour l'instant, nous avons seulement discuté des performances des requêtes d'extraction mais le SQL ne porte pas uniquement sur l'extraction de données. Il supporte aussi la manipulation de données. Les commandes respectives, insert, delete et update, forment le langage de manipulation des données (DML), qui est une section du standard SQL. Les performances de ces commandes sont généralement mauvaises à cause des index.

Un index est de la redondance pure. Il contient seulement des données qui sont aussi stockées dans la table. Lors des opérations d'écriture, la base de données doit conserver une cohérence dans cette redondance. Plus exactement, les commandes insert, delete et update n'affectent pas que la table mais aussi les index qui détiennent une copie des données concernées.

Contenu

  1. Insert — ne peut pas bénéficier des index

  2. Delete — utilise les index pour la clause where

  3. Update — n'affecte pas tous les index de la table

Section précédenteSection suivante

À propos de l'auteur

Photo de Markus Winand

Markus Winand teaches efficient SQL—inhouse and online. He minimizes the development time using modern SQL and optimizes the runtime with smart indexing—for that he also published the book SQL Performance Explained.

Livre de Markus

Couverture du livre « SQL : Au cœur des performances »

L'essence de SQL tuning dans 200 pages.

Acheter de Markus
(Livre de poche et PDF)

Achetez chez Amazon
(Seulement en poche)

“Use The Index, Luke!” by Markus Winand and translated by Guillaume Lelarge is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0 Unported License.
Mentions légales | Contact | NO WARRANTY | Marque déposée | Privacy | CC-BY-NC-ND 3.0 license